La pédagogie

LA PEDAGOGIE MONTESSORI, une aide à la vie.


Pour Maria Montessori et ceux qui poursuivent son travail, l’enfant possède en lui, dès sa conception, les potentialités nécessaires pour donner formes et contenus à sa vie physique, psychique, sociale et spirituelle.


C’est l’environnement dans lequel il évoluera qui lui permettra le réveil et l’expression de ses potentialités.


«  La tâche de l’enfant est de construire un homme adapté à son environnement et à son temps, un homme qui soit autonome et sociable  »


C’est la fonction de la longue enfance de l’homme. L’aspect,  encore novateur de la pédagogie, me semble contenu dans le fait que  :

«    Nous ne devons pas poser le problème de l’éducation comme la recherche des moyens d’organiser la personnalité intérieure de l’enfant et d’en développer les caractères particuliers, mais uniquement comme le moyen de lui présenter l’alimentation qui lui est nécessaire  »


Une grande partie du travail de l’éducateur  (parents et enseignants) consiste donc à préparer l’environnement qui permettra à chaque enfant de se construire à son rythme et dans le respect de sa personnalité naissante. Nous appelons cet environnement préparé ambiance à la fois matérielle et spirituelle c'est-à-dire humaine.


Maria MONTESSORI nous transmet la demande de l’enfant  :


1) «  AIDE -MOI à AGIR  par moi-même   semble demander l‘enfant à l’adulte.

2) COMMENT AIDER L’ENFANT à agir par lui-même.

3) COMMENT TROUVER LES LIMITES de cette aide au-delà des quelles nous devenons un obstacle, DOIT SE DEMANDER l’ADULTE.

TROUVER CES LIMITES constitue un problème difficile mais précis, car l’éducation requiert la collaboration de l’adulte et de l’enfant.


QUAND L’ENFANT TRAVAILLE par lui-même, il entre dans le vrai chemin du progrès. IL SE DEVELOPPE.  »

IL DOIT DONC TRAVAILLER par lui-même, mais il ne le peut sans une aide  ; abandonné dans un monde d’adultes créé pour les adultes, il ne peut rien faire. L’enfant est différent de nous, et c’est pourquoi il lui faut un milieu différent et c’est nous qui devons créer ce milieu pour lui.

                                                                   Maria MONTESSORI


Comments